Nous suivons les concepts édités par ICF dans le cadre de leur code de déontologie:

Préambule:

L’ICF s’engage à promouvoir et conserver l’excellence en matière de coaching. Dans ce but, l’ICF attend de tous ses membres et coachs accrédités (coachs, mentors de coachs, superviseurs, formateurs ou élèves coachs) une parfaite adhésion aux conditions et principes de notre déontologie : être compétents et intégrer les compétences fondamentales de l’ICF avec efficacité dans leur travail.

Conformément aux valeurs fondamentales de l’ICF et à sa définition du coaching, le Code de déontologie est conçu pour fournir les orientations, les responsabilités et les normes de conduite pertinentes pour tous les membres de l’ICF et les détenteurs d’accréditations de l’ICF, qui s’engagent à respecter le Code de déontologie de l’ICF selon les termes qui suivent :

PREMIÈRE PARTIE : DÉFINITIONS

Coaching : Le coaching est une association entre le coach et ses clients afin de permettre un processus créatif stimulant leur réflexion dans le but de les inspirer à maximiser leur potentiel personnel et professionnel.

Coach de l’ICF : Un coach de l’ICF accepte de mettre en pratique les compétences fondamentales de l’ICF et s’engage à adopter une attitude responsable en vertu du Code de déontologie de l’ICF.

Relation de coaching professionnel : Une relation de coaching professionnel est établie lorsque le coaching comprend un accord (notamment un contrat) définissant les responsabilités de chacune des parties.

Rôles dans la relation de coaching : Afin de clarifier les rôles dans la relation de coaching, il est souvent nécessaire de faire la distinction entre le client et le sponsor. Dans la plupart des cas, le client et le sponsor sont une seule et même personne et sont désignés conjointement sous le terme de client. Cependant, à des fins d’identification, l’ICF définit leurs rôles comme suit :

Client : Le « Client/personne coachée » désigne la ou les personne(s) faisant l’objet du coaching.

Sponsor : Le « sponsor » est l’entité (y compris ses représentants) payant des services de coaching ou y souscrivant. Dans tous les cas, les accords d’engagement pour le coaching doivent établir clairement les droits, les rôles et les responsabilités du client et du sponsor s’il s’agit de personnes différentes.

Élève : L’« élève » désigne une personne inscrite à un programme de formation de coach ou travaillant avec un superviseur ou un mentor afin de se familiariser avec le processus de coaching ou d’améliorer et développer ses compétences de coaching.

Conflit d’intérêt : Situation dans laquelle un coach a un intérêt privé ou personnel suffisamment important pour influencer l’objectif de ses fonctions officielles en tant que coach et professionnel.

DEUXIÈME PARTIE: LES NORMES DE CONDUITE ÉTHIQUE ICF

Section 1 : Conduite professionnelle en général :
En tant que coach, je m’engage à :

1. me conduire conformément au Code de déontologie de l’ICF dans toutes les interactions,
notamment la formation de coachs, le mentorat et les activités de supervision ;
2. prendre les mesures appropriées avec le coach, le formateur, le mentor ou contacter l’ICF pour
identifier toute violation de la déontologie ou tout manquement éventuel à celle-ci dès que j’en
prends connaissance, que je sois concerné ou pas ;
3. communiquer les responsabilités, notamment aux organisations, aux employés, aux sponsors,
aux coachs et toute autre personne qui pourrait avoir besoin de connaître les responsabilités
établies aux présentes ;
4. m’abstenir de toute discrimination illicite dans mes activités professionnelles, notamment les
discriminations fondées sur l’âge, la couleur de peau, le genre, l’origine ethnique, l’orientation
sexuelle, la religion, l’origine nationale ou le handicap le cas échéant ;
5. faire des déclarations orales et écrites exactes et précises sur les services que je propose en
tant que coach, la profession du coaching ou l’ICF ;
6. présenter de façon exacte mes diplômes en matière de coaching, mon expertise, mon
expérience, ma formation, mes certifications et mes accréditations ICF ;
7. reconnaître et honorer les efforts et contributions des autres et ne revendiquer la propriété de
tout contenu que si j’en suis l’auteur. Je comprends que la violation de cette norme pourrait
m’assujettir à une procédure de recours en justice exercée par un tiers ;
8. m’efforcer à tout moment de reconnaître les problèmes personnels qui pourraient entraver mon
travail de coaching ou mes relations de coaching professionnel, entrer en conflit avec ceux-ci
ou les gêner ; Je m’engage à demander promptement l’aide professionnelle appropriée et à
déterminer les actions à mettre en œuvre, y compris à envisager la nécessité éventuelle de
suspendre ma/mes relation(s) de coaching ou d’y mettre un terme à chaque fois que les faits
et les circonstances l’exigent ;
9. reconnaître que le Code de déontologie s’applique à ma relation avec les clients de coaching,
les personnes coachées, les élèves, les personnes faisant l’objet d’un mentorat ou d’une
supervision ;
10. mener des recherches et les consigner dans des rapports en faisant preuve de compétence,
d’honnêteté et en respectant les normes scientifiques reconnues et les directives qui
s’appliquent au secteur. Mes recherches seront nécessairement menées avec le
consentement et l’approbation des parties impliquées, et en respectant une approche
protégeant les participants de tout risque potentiel. Tous les efforts de recherche seront menés
en conformité avec l’ensemble de la législation du pays où la recherche a lieu.
11. conserver, archiver et éliminer tous les enregistrements, y compris les fichiers électroniques et
les communications générées durant mes engagements de coaching de façon à respecter la
confidentialité, la sécurité et le caractère privé de ces données et à se conformer à l’ensemble
de la législation et des accords applicables ;
12. utiliser les informations de contact des membres de l’ICF (adresses électroniques, numéros de
téléphone, etc.) exclusivement selon la manière autorisée par l’ICF et dans la mesure permise
par cette organisation.

Section 2 : Conflits d’intérêt
En tant que coach, je m’engage à :

13. faire tous les efforts pour détecter tout conflit d’intérêt potentiel ou avéré, à divulguer
publiquement tout conflit et à proposer de me retirer en cas de présence d’un conflit ;
14. clarifier les rôles pour les coachs internes, établir des limites et examiner avec les parties
prenantes les conflits d’intérêt qui pourraient émerger entre le coaching et les autres rôles ;
15. identifier à mon client et au(x) sponsor(s) toute rémunération attendue versée par des tiers que
je pourrais être amené à percevoir pour des références de clients ou paiement pour obtenir
des clients ;
16. entretenir une relation équitable entre le coach et son client, quelle que soit la forme de la
rémunération.

Section 3 : Conduite professionnelle avec les clients
En tant que coach, je m’engage à :

17. communiquer avec les clients, les clients potentiels ou les sponsors de façon honnête, dans le
respect de la déontologie, sur la valeur potentielle du processus de coaching ou de mes
compétences en tant que coach ;
18. m’assurer par des explications claires, lors de la réunion initiale ou en amont, que mon client et
mon/mes sponsor(s) comprennent la nature du coaching, la nature et les limites de la
confidentialité, des accords financiers et toute autre condition de l’accord de coaching ;
19. établir un contrat de service de coaching clair avec mes clients et sponsor(s) avant d’entamer
la relation de coaching et respecter ce contrat. Le contrat devra spécifier les rôles,
responsabilités et droits de l’ensemble des parties impliquées ;
20. connaître et afficher clairement des limites respectueuses des sensibilités culturelles régissant
les interactions physiques ou autres que je pourrais être amené à avoir avec mes clients ou
sponsor(s) ;
21. éviter toute relation sentimentale ou sexuelle avec mes clients ou sponsor(s) actuels, ou les
élèves ou personnes faisant l’objet d’un mentorat ou d’une supervision. En outre, je ferai
preuve de vigilance quant à la possibilité de toute intimité potentielle entre les parties, y
compris mon personnel de soutien ou mes assistants et je prendrai les mesures adaptées pour
faire face au problème ou annuler l’engagement afin de fournir un environnement sûr ;
22. respecter le droit du client à mettre fin à la relation de coaching à tout moment du processus,
selon les dispositions du contrat. Je m’engage à rester vigilant à tout élément indiquant un
changement dans la valeur reçue au cours de la relation de coaching ;
23. encourager le client ou le sponsor à effectuer un changement si j’estime que le client ou le
sponsor serait mieux servi par un autre coach ou une autre ressource et lui suggérer de
s’adresser à d’autres professionnels lorsque cela est jugé nécessaire ou approprié.

Section 4 : Confidentialité/vie privée
En tant que coach, je m’engage à :

24. garantir le plus haut niveau de confidentialité en ce qui concerne les informations des clients et
des sponsors sauf si la divulgation est requise par la loi ;
25. établir un accord clair sur la procédure d’échange des informations de coaching entre le coach,
le client et le sponsor ;
26. établir un accord clair, en tant que coach, mentor de coach, superviseur ou formateur, avec à
la fois le client, le sponsor, l’élève, les personnes faisant l’objet d’un mentorat ou d’une
supervision à propos des conditions selon lesquelles la confidentialité pourrait ne pas être
respectée (p.ex. : en cas d’activités illégales, à la suite d’une décision de justice ou d’une
assignation en justice, en cas de danger imminent ou probable pour la personne ou des
tiers, etc.) et m’assurer que le client comme le sponsor, l’élève, les personnes faisant l’objet
d’un mentorat ou d’une supervision acceptent expressément de leur plein gré et en
connaissance de cause ces limites de l’accord de confidentialité. Lorsque j’estime, avec de
bonnes raisons, que l’une des circonstances décrites ci-dessus s’appliquent, je peux être
amené à informer les autorités concernées ;
27. exiger de tous mes collaborateurs exerçant au service de mes clients l’adhésion au Code de
déontologie de l’ICF, numéro 26, section 4, Normes relatives à la confidentialité et à la vie
privée, et à toute autre section pertinente du Code de déontologie.

Section 5 : Développement continu
En tant que coach, je m’engage à :

28. respecter l’exigence de développement continu permanent de mes compétences
professionnelles.

TROISIÈME PARTIE : L’ENGAGEMENT DÉONTOLOGIQUE DE L’ICF :

En tant que coach de l’ICF, j’accepte en pleine connaissance de cause de respecter mes obligations
éthiques et juridiques envers mes clients et sponsors de coaching, mes confrères et le public en
général. Je m’engage à respecter le Code de déontologie de l’ICF et à mettre ses principes en
pratique avec les personnes à qui je fournis des services de coaching, formation, mentorat ou
supervision.

 

En cas de violation du présent Engagement déontologique ou de toute partie du Code de déontologie

de l’ICF, je reconnais que l’ICF peut, à sa seule discrétion, me tenir pour responsable d’une telle

conduite. Je reconnais également que ma responsabilité envers l’ICF en cas de violation peut donner

lieu à des sanctions, comme la radiation de l’ICF ou la perte de mes accréditations ICF.

Adopté par le conseil d’administration international de l’ICF en juin 2015.